Adresse
|
Téléphone
Deuxième volet de cette série d'interviews, aujourd'hui c'est Chloé Fouillot qui se dévoile!
 
Faits Historiques :
 
- Hiver 2016, le GTV version féminine commence à penser à la saison 2017 qui se profile avec des objectifs en hausse : tenter de décrocher une place dans l'ascenseur qui monte en D2! L'arrivée de Chloé donne beaucoup de crédit à ces belles ambitions mais le plus dur reste à faire...
- Hiver 2017, - petite musique d'ascenseur - les filles du gtv montent en D2 (et saluent poliement les gars du club qui descendent par l'escalier), chloé a largement confirmé les espoirs qu'elle succitait en D3, s'adguge en plus la victoire sur le Sprint de Dijon, idem sur celui de Montbéliard (D3), monte sur le podium à Vesoul (3eme feminine) ainsi que sur le M de Gray (3eme S1) et brille même sans son vélo en devenant championne de france d'aquathlon... Superbe saison Chloé!
 
Maintenant Dis nous en plus... Chloé FOUILLOT 
 
1/ Présente toi en quelques mots

Chloé Fouillot, j’ai 20 ans, je suis en troisième année de Licence Mathématiques à l’Université de Besançon. A l’issue de cette licence je souhaite poursuivre mes études avec un Master en Statistiques.

2/ De quel sport viens tu ?
 
Je viens de la natation, sport que j’ai commencé à pratiquer à l’âge de 7 ans.

3/ Depuis quand pratiques-tu le triathlon?
 
J’ai débuté le triathlon en 2012, à l’âge de 15 ans. Je ne progressais plus vraiment en natation et comme j’ai toujours aimé faire du vélo et courir, le triathlon était pour moi le bon compromis pour continuer à prendre du plaisir en faisant du sport.

4/ Dans quels club as tu été licencié?
 
J’ai été licenciée au Tri Val de Gray de 2013 à 2016 et je suis maintenant licenciée à Vesoul depuis la saison dernière.

5/ Comment t’entraînes-tu? 
 
Dans l’idéal, je m’entraîne 4 fois en natation, 3 à 4 fois en vélo et 4 à 5 fois en course à pieds. Mais ce n’est pas toujours facile de placer tout ces entraînements certaines semaines. Alors parfois je délaisse un sport au profit d’un autre, en essayant de rester la plus régulière possible au niveau des entraînements de course à pieds. 
J’aime changer régulièrement de marque de chaussures de course à pieds mais je reviens souvent à la Nike Pegasus pour les chaussures d’entraînements. Pour ce qui est des chaussures de compet, je cours en ce moment avec les Lunar Tempo de Nike et je pense tester un modèle Saucony.
Pour le vélo, le Specialized Amira m’accompagne à l’entraînement tout comme en compétition. Je n’ai pas encore de vélo de contre la montre pour le moment.


6/ Quels sont tes records sur 1500m natation, 5km à pied et 10 km à pied? 
 
Je n’ai pas de super références chronométriques. J’ai nagé une fois 20'00''65 au 1500 NL lorsque j’avais 13 ans. Je pense que ces 65 centièmes de trop sont dûs au fait que je m’étais retournée pendant ma course pour voir si la fille qui venait de me mettre 100m avait terminé ou pas 😉 
Je n’ai jamais couru de 5000m à sec mais mon meilleur temps sur un triathlon lorsque la distance était juste est 19’15.
Je n’ai pas de référence sur 10km. Je pense être capable de courir sous les 40’. Mais parfois entre le dire et le faire il y a un grand pas. 

7/ Selon toi, quels sont tes points forts/faibles en triathlon?
 
Parmi les trois disciplines, je n’ai pas vraiment de point fort, ni de point faible.
Mon niveau est à peu près équivalent dans les 3 sports. Même si parfois, j’ai été à la limite de rater le bon pack en vélo sur les courses avec drafting à cause de parties natation assez moyennes. Malgré le fait que je ne progresse plus vraiment en bassin je pense avoir progressé en eau vive la saison dernière. 

8/ Quelle est ta meilleure performance sur un triathlon? 
 
Ma 4ème place à la Coupe d’Europe Junior de Châteauroux en 2015. Même si 4ème place est synonyme de médaille en chocolat pour moi c’était comme une victoire et c’était la première fois que j’étais satisfaite à 100% de ma course.

9/ Décris nous tes objectifs pour la saison à venir ainsi qu'un rêve sportif, un aboutissement de ta pratique du tri...

La saison prochaine je souhaite être la plus performante possible sur les manches de D2. En terme de classement, je ne sais pas ce que je dois ou peux espérer, mais je donnerai tout pour m’approcher du top 5 voir d’un podium.
J’aimerais progresser également sur le format M car j’ai encore du mal à courir un bon 10km après 40km de vélo.
Cette saison 2018 sera également l’occasion pour moi de découvrir le triathlon Longue Distance. Je pense participer aux Championnats de France le 7 juillet et faire un autre long label Ironman durant la saison.
Mon rêve de sportive, c’est plutôt un rêve d’enfant car avec le temps on comprend vite que seule une pincée d’athlètes peut accéder au graal que sont les Jeux Olympiques...
Pour le moment, je ne vois pas trop quel pourrait être l’aboutissement de ma pratique du triathlon car je suis encore jeune et je ne connais pas la marge de progression qu’il me reste sur le courte distance et le niveau que je pourrais avoir sur le Longue Distance. Mais je souhaite continuer à me faire plaisir dans le triathlon et essayer de gagner le plus de courses possibles.

10/ Question fun : Au club, quel est ton plus grand rival et ton meilleur partenaire d'entrainement?
 
Pas vraiment de rivales mais je pense qu’il faut s’inspirer des qualités de chacune pour progresser.  
Mon meilleur partenaire d’entraînement : Alex Lemercier qui me supporte toute l’année.
Ma meilleure partenaire d’entraînement : Candice Denizot avec qui les footing longs passent un peu plus vite 😉
 
Merci Chloé, on te souhaite une superbe saison 2018 et une belle découverte du Longue Distance!