Adresse
|
Téléphone
Nouvel opus de cette saga interplanetaire d'interview, cette fois ci on innove avec une interview croisée, l'un répond pour l'autre, l'autre pour l'un... tout le monde suis malgré nos cerveaux moins irrigués que nos cuissots?!! 
Les stars du jour? Les inséparables bien entendu, Damien BELUCHE / Hérvé GANTOIS, âmes sensibles, s'abstenir ! 
 
1/ Présente le en quelques mots.
 
Damien- Alors Hervé, avec son crâne rasé, on ne sait pas vraiment lui donner d'âge, mais il navigue autour des 26 ans. Un jeune et joli banquier avec qui je ne vous conseille pas de sortir un soir, car toutes les filles n'en auront que pour lui, au pire elles te parleront...... mais juste pour avoir son numéro. Mais dans le fond, c'est un mec supportable.
 
Hervé : Et lui c'est Damien, jeune trentenaire talentueux qui, lorsqu'il n'est pas en train de jalouser ses amis plus jeunes s'occupe de vendre des lunettes..(ne riez pas, vous avez déjà dû en faire les frais). Quoi qu'il en soit, il vaut le coup d'œil l'opticien !
 
2/ De quel sport, venez vous ?
 
Damien: Hervé, il dit, à qui veut l'entendre qu'il vient de la course à pied et qu'il s'est mis au triathlon pour découvrir de nouvelles choses. Mais quand on le voit courir, on comprend mieux le dicton ", pourquoi être mauvais dans un sport quand on peut l'être dans trois..."
 
Hervé : Écoutez-le, lui qui se fait passer pour un grand sportif (enfin grand, l'expression est mal choisie) alors qu'à mon âge, son plus gros effort était d'attraper la télécommande dans une main sans renverser la bière qui était dans l'autre, le tout avec les fesses bien vissé dans le canapé. Cela dit, il s'est plutôt bien rattrapé en peu de temps, il faut le souligner.
 
3/ Depuis quand pratiquez vous le triathlon ? 
 
Damien : J'ai rencontré Hervé la toute première fois la veille de son premier triathlon, c'était en 2015 à Vesoul pour son premier S, j'ai tenté de lui distiller les bons conseils du haut de mon immense expérience de mes deux précédents S (le crosstri de Port sur Saône comme première expérience avec une très belle avant dernière place, et le triathlon découverte de Belfort).
 
Hervé : Ce qu'il ne dit pas, le monsieur qui "distille des conseils", c'est qu'il avait oublié ses lunettes de nat' le jour-là...pour un opticien, avouez que c'est le comble !
 
4/ Dans quel club avez vous été licencié ?
 
Hervé : Cette réponse va être très rapide : le GTVHS ...et c'est tout. (pour nous deux) Je me suis inscrit en éclaireur et Damien est venu s'y greffer très peu de temps après.
 
Damien : Au début, je n'étais pas sûr de vouloir rejoindre le club surtout qu'Hervé m'avait prévenu que les gens étaient un peu bizarres, mais finalement ils y en deux trois qui valent la peine... Pour cette réponse, chaque triathlète du GTV qui les dépassera en course cette saison sera autorisé à leur claquer la fesse, intensité d'impact à votre convenance... Plus sérieusement ce club est une vraie famille avec des personnes formidables, à l'écoute et ne laissant jamais personne de côté ! Trop tard, le mal est fait à vous de ne pas vous faire rattraper !
 
5/ Comment vous entraînez vous ?
 
Damien : Voilà une bonne question. Il m'inquiète ce jeune homme. Hervé, il ne s'entraîne pas, enfin, il croit s'entraîner... Il passe son temps à courir le plus vite possible. Le foncier, l'endurance ? Je pense qu'il ne voit même pas de quoi on parle...
 
Hervé : Alors que pour Damien l'entraînement, c'est un mode de vie : sommeil, sport, alimentation (hé ouai les gars ; 100g de riz c'est pas 110g) Je vous ferai grâce des 3h d'home trainer, je ne voudrais pas le faire passer pour un dingue !
 
6/ Selon vous, quels sont vos points forts/faibles en triathlon ?
 
Damien : Hervé c'est simple, en natation, on vient à peine de lui retirer les brassards. Mais dès qu'il monte sur le vélo il se croit sur le contre-la-montre de sa vie et remonte tout le monde. Pourtant le problème est là : quand il en descend, il rivalise plutôt avec les V5 vu qu'il a tout donné.
 
Hervé :  L'acharnement et le sérieux de Damien à l'entraînement sont sans doute ses points les plus forts. Concernant ses points faibles (puisqu'on me demande d'en donner), je dirais peut-être sa partie vélo, comparable à une sortie dominicale de cyclotouristes septuagénaires.
 
7/ Quelle est votre meilleure performance sur un triathlon ?
 
L'un comme l'autre, nous faisons partie de la majorité silencieuse qui ne brille malheureusement pas par leur temps de référence. Mais notre plus grande fierté, aujourd'hui, est d'avoir terminé le XL de Gérardmer avec toutes nos dents et l'envie de continuer sur le long.
 
8/ Décrivez nous vos objectifs pour la saison à venir ainsi qu'un rêve sportif, un aboutissement de ta pratique du tri...
 
Damien : Cette année, on passe sur le format supérieur avec l'Ironman qui est également une sorte d'aboutissement de la pratique pour nous. Le bemol, c'est que nous ne sommes pas alignés sur la même course. Je me suis positionné sur Nice, mais Hervé, par peur du dénivelé ou peut être de l'humiliation ultime, à préféré opter pour Vichy.
 
Hervé : Pas grand chose à ajouter, laissons le croire, lui qui a pris 27min à Gérardmer...
 
9/ Question fun : Au club, quel est ton plus grand rival et ton meilleur partenaire d'entraînement?
 
Damien : Comme vous l'avez compris notre seul motivation dans la vie, c'est de crever l'autre, mais pour cela je m'entraîne auprès du plus grand, ... j'ai nommé Pierre Roux qui me permet d'exceller dans les différents domaines, et pour Hervé c'est simple, on l'a déjà dit : il ne s'entraîne pas.
 
Hervé : Que de violence dans ses paroles ! Visiblement, il n'a toujours pas compris que mon seul but était de l'imiter, pour un jour peut être l'égaler.
 
Merci les gars pour cette franchise sans faille, vivement le début de saison, ça va saigner!! 
Concernant la photo... respect à damien, tenir cette position "pointe de pied" pour entrer dans le cadre à la fin du Tri XL ça crispe un peu le sourire mais c'est pas donné à tout le monde, Costaud!!